AS/400 : Qu’est-ce que c’est ?

AS/400

L’AS 400 est une famille d’ordinateur fabriqué et distribué par IBM le 21 juin 1988. Le nom AS/400 est synonyme d’Application System/400. IBM les a conçus pour les petites et moyennes entreprises. Le modèle AS/400 a été renommé iSeries en 2000 puis iSystem en 2006.

Histoire

Les six premiers ordinateurs de la série B sortis en 1988 ont été nommés B10 à partir du B60. En 1989, IBM a lancé le B70, qui avait un processeur plus rapide et une vitesse de mémoire plus élevée, entre autres modèles de processeur. Le B70 permet également plus de postes de travail et de lignes de communication. Tout au long des années 1990, IBM a continué à étendre la gamme de produits AS / 400, en lançant des produits matériels et logiciel AS400 avec des processeurs plus efficaces, des systèmes d’exploitation améliorés, une gestion de la mémoire et un stockage des données. L’AS/400 est une architecture composée d’éléments matériels et logiciel AS/400. Comprend une base de données et des fonctions de sécurité avancées. L’avantage de l’AS400 est la modularité de ses éléments constitutifs. Hautement adaptable et sécurisé. En fait, l’architecture AS/400 est une structure en couches qui sépare les éléments matériels et logiciels. Le système d’exploitation AS/400 s’appelle OS/400. C’est sur une couche appelée MI. Responsable de fournir un ensemble de fonctions (API, Application Programming Interface). L’application doit être utilisée pour s’interfacer avec le matériel.

Caractéristiques

Au lancement, la série AS/400 était disponible en six modèles différents avec jusqu’à 24 fois la capacité d’extension de mémoire et jusqu’à 48 fois la capacité de stockage. La caractéristique la plus notable de chaque nouvelle version de la famille est un nouveau processeur à faible coût avec des performances plus élevées, y compris le processeur Model E sorti en 1992. C’était la première puce mémoire de 16 mégabits de l’industrie informatique. En 1993, IBM a lancé trois serveurs de la série AS/400 hautes performances. Le système d’exploitation du logiciel AS/400 est un système multi-utilisateurs, c’est-à-dire combien de personnes peuvent travailler. Egalement sur ordinateur, notamment à l’aide d’un terminal connecté en AS/400. Cela inclut l’écran et le clavier. Les écrans classiques sont passifs. Par conséquent, ils ne permettent pas de gérer la souris ou le moniteur, riche et coloré. Le contenu affiché à l’écran s’appelle un panneau. Il en existe plusieurs types : Panneaux de type INFO : Ces panneaux affichent des informations. Les touches PGUP et PGDN permettent de passer au panneau suivant ou précédent. En ce qui concerne le logiciel AS/400, il est recommandé de bien voir les spécificités de l’application.

Système d’exploitation et impact

Le système d’exploitation d’origine publié sur les modèles AS/400 était OS/400. La série AS / 400 a remplacé les gammes de produits IBM System / 38 et System / 36, et OS / 400 était une version mise à jour du système d’exploitation utilisé sur ces ordinateurs. Les développeurs de l’OS/400 ont donc rendu le système d’exploitation compatible avec les anciennes machines. Les descendants du système d’exploitation OS/400 sont encore en développement et sont pris en charge par IBM. IBM OS/400 a été renommé IBM i en 2008. Lorsque IBM a lancé la série AS/400, environ 2 500 applications de logiciel AS400 ont été lancées en même temps, allant de projets commerciaux à des projets éducatifs. Au cours de ses neuf premières années, IBM a vendu plus de 400 000 AS/400. L’AS/400 a été le dernier système IBM construit en interne. Depuis 1993, la principale croissance d’IBM provient des acquisitions d’autres sociétés. AS / 400 a également été le premier système à usage général à recevoir une cote C2 de la NSA. Le niveau C2 définit la manière dont le système fonctionne en toute sécurité et garantit une connectivité sécurisée et un accès contrôlé au système. Presque tout est considéré comme un objet, que ce soit un programme ou des fichiers de données. Un objet se compose de deux parties : un ensemble de propriétés et les données qui le décrivent. À proprement parler. Propriétés d’un objet, y compris son nom, son type, sa taille, sa date de création. La partie description, et enfin la bibliothèque à laquelle appartient l’objet. Les objets sont toujours attachés aux bibliothèques. Les propriétés d’un objet sont indiquées par son type.

Le logiciel dématérialisation des factures, une véritable aubaine pour les sociétés
Programmes pour faire des graphiques